En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies
Actualité des mois de JUILLET & AOÛT 2017


smileyBel été à tous!smiley


Découvrez la page Facebook
de Cussac-Fort-Médoc



LES HAUTS ET FORT
Programmation culturelle du Fort Médoc - Juillet 2017



LES HAUTS ET FORT
Programmation culturelle du Fort Médoc - Août 2017



COLLECTE DES POUBELLES
Changement d'horaires pendant l'été!
Cliquez sur l'image pour en savoir plus



RESTRICTION D'EAU PAR ARRÊTE PREFECTORAL
Pour en savoir plus cliquez sur l'image
 

MA COMMUNE MA SANTE



SERVICES PUBLICS 33
Accéder directement à vos services en cliquant sur le
logo ci-dessous







INSCRIPTIONS TAP 2017-2018

LETTRE AUX PARENTS

PS-MS-GS
CP-CE1
CE2-CM1-CM2

139439 visites
LE FORT MEDOC ET LE PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO

QU'EST CE QUE LE PATRIMOINE MONDIAL?

    L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l'identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l'humanité. Cela fait l'objet d'un traité international intitulé Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adopté par l'UNESCO en 1972.

    Pour plus d'informations, consultez le site du Centre du patrimoine mondial. Il répond à l'ensemble des questions concernant le fonctionnement de cette institution, ses activités, la Liste du patrimoine mondial, le Comité du Patrimoine Mondial...et propose de nombreux documents en téléchargement.

http://whc.unesco.org/fr

PRESENTATION DU PROJET D'INSCRIPTION DE L'OEUVRE DE VAUBAN SUR LA LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL :

Le projet d’inscription de l’œuvre de Vauban au patrimoine mondial a été présenté par le Réseau desSites Majeurs de Vauban devant le Comité national des biens français du patrimoine mondial.

Ce comité, composé d’experts et de l’ambassadeur de France à l’Unesco, a été réuni par la Direction de l’architecture et du patrimoine (Ministère de la culture et de la communication) et la Direction de la nature et des paysages (Ministère de l’écologie et du développement durable). Il a pour mission d’examiner les projets, d’établir des priorités et d’émettre un avis pour départager, parmi les meilleurs dossiers, celui susceptible d’être proposé par la France à l’Unesco en 2007.
Le Président du Réseau, Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, a bénéficié d’une écoute attentive de la part des experts du Comité. Son argumentation a été ensuite complétée par les autres membres de la délégation du Réseau, composée d’Alain Bayrou - Maire de Briançon, Gérard Garaudy - Adjoint au Maire de Blaye, Maurice Zimmerle - Maire de Neuf-Brisach, Nicolas Faucherre - Professeur des Universités, conseiller scientifique du Réseau et Marieke Steenbergen - Chef de projet à l’AUDAB.

Jean-Louis Fousseret a rappelé dans un premier temps les différents enjeux de cette candidature en série (quatorze sites exemplaires), relevant de la catégorie des sites culturels. Le projet est porté par quinze communes et une vingtaine de conseils généraux et régionaux, situés au Nord comme au Sud, à l’Est comme à l’Ouest du territoire français. Tous sont unis par la même volonté de placer le patrimoine fortifié par Vauban au cœur des problématiques de l’aménagement et du développement des territoires tout en respectant l’authenticité et l’intégrité de ce patrimoine extraordinaire. L’ambition du Réseau est de devenir la référence nationale et internationale pour tout ce qui concerne l’entretien, la restauration et la valorisation des fortifications de type Vauban. Pour y arriver, un système de gestion comportant deux objectifs est actuellement mis en place : 

  • le premier sera d’accompagner les quatorze sites membres dans leur propre gestion locale et de coordonner les initiatives transversales (mutualiser les bonnes pratiques) ;
  • le second objectif sera d’initier des projets spécifiques au Réseau (recherche, formation, centre de ressources). 
    Il s’agira aussi, à l’initiative du Réseau et sans rien enlever à l’autonomie de chaque site, d’impulser des réflexions nouvelles en matière de médiation culturelle, de développement touristique et d’aménagement urbain.

Le soutien populaire apporté au projet constitue la preuve que, en France, de grandes aventures humaines sont possibles, pourvu qu’elles soient fondées sur des valeurs fortes. Celles défendues par le Réseau ont pour nom « ambition culturelle », « respect de notre héritage », « universalité  » et « modernité  ».
Enfin, l’argumentation a porté sur la justification de la valeur exceptionnelle universelle du bien à inscrire, l’œuvre de Vauban, qui répond à quatre des dix critères énoncés dans les Orientations de la Convention du patrimoine mondial. 

  • Cette œuvre de l’esprit est exceptionnelle par l’introduction d’une véritable démarche rationnelle et l’apport d’innovations majeures.
  • Elle s’applique à la stratégie militaire, à l’architecture et la construction, au génie civil et à l’organisation économique et sociale. Elle allie les méthodes d’anticipation, de planification et de management à l’excellence technique et à une plastique unique.
  • Son rayonnement est universel et ses ouvrages, qui ont transformé l’architecture militaire de l’Europe, ont été pris pour modèle dans le monde entier et jusqu’au XIXe siècle. Incarnation d’un grand moment de l’histoire européenne, Vauban jette les bases de ce qui constitue aujourd’hui encore nos valeurs civiles communes.
  • Précurseurs de ce grand mouvement philosophique qui anima le XVIIIe siècle, ses écrits témoignent aussi de son combat pour la tolérance, comme par exemple son Mémoire sur le rappel des huguenots. Dans un contexte de monarchie absolue, il incarne une certaine rigueur morale qui l’ont poussé à contester au nom du bien commun des décisions royales, faisant preuve de liberté de pensée et de parole.
LES FORTIFICATIONS DE VAUBAN INSCRITES SUR LA LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL :

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Québec pour sa 32ème session, a décidé d’inscrire, lundi 7 juillet 2008, les fortifications de Vauban présentées par l’État français au titre des biens culturels sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial. Ce bien devient ainsi le 32e site du patrimoine mondial en France.
Jean-Louis Fousseret, Président du Réseau des Sites Majeurs de Vauban et Maire-Président du Grand Besançon, se félicite de cette décision au nom des treize communes candidates.

« C’est l’accomplissement de crédits photo : Ville de Besançonquatre années de travail et d’engagement pour faire reconnaître le patrimoine fortifié de Vauban par la plus haute instance internationale. Ce label est une récompense prestigieuse accordée à la politique de mise en valeur conduite depuis si longtemps dans chacune de nos villes. Il suscitera de nouvelles initiatives et des projets innovants. »

Jean-Louis FOUSSERET
Président du Réseau des sites majeurs Vauban

Le Réseau prend acte que les sites de Bazoches et du Palais ont été retirés de la candidature et passe ainsi la série à douze sites au lieu de 14 sites. Le Comité a également encouragé l’extension dans les années à venir de l’inscription à d’autres sites influencés par Vauban.
Le projet d’inscrire les fortifications de Vauban sur la Liste du patrimoine mondial a été initié en 2004 par les communes, visant à faire reconnaître la diversité et la richesse de ces fortifications. La série de douze sites, considérés comme les plus représentatifs des fortifications de Vauban, forme le premier système entier et rationnel de défense des frontières françaises, maritimes et terrestres. Première ligne de fortification, ces constructions interviennent dans la définition d’un espace européen moderne

POURQUOI LES FORTIFICATIONS DE VAUBAN SONT-ELLES INSCRITES AU PATRIMOINE MONDIAL?

  • Les fortifications de Vauban constituent l’exemple le plus rationnel de l’architecture militaire et représentent un chef-d’œuvre du génie créateur humain ;
  • Elles sont également le témoin de l’évolution de l’architecture militaire au XVIIe siècle, ayant influencé un grand nombre de places fortes réalisées jusqu’à la fin du XIXe siècle à travers le monde ;
  • Ces constructions peuvent aussi être décryptées comme la mise en forme d’un espace moderne, par la réalisation d’un réseau de sites frontaliers, prémices de nos frontières actuelles.

    La série des 12 sites représente le génie de Vauban et la valeur universelle exceptionnelle de son œuvre. Chaque site illustre une facette des fortifications de l’ingénieur, formant ainsi une déclinaison complète et exemplaire de son œuvre : 
    - l’évolution de ses conceptions défensives ; 
    - une déclinaison géographique complète (sites de plaine, de bord de mer et de montagne) ; 
    - le type d’ouvrage : ville neuve, tour, fort, enceinte urbaine ou citadelle ; 
    - la transformation d’ouvrages préexistants ou la création de forteresses neuves.
  carte sites

 

 

 

 
a3w.fr - Informations Légales - Administration - Plan du site - www.cussac-fort-medoc.fr - Accueil
OK
<Calendrier>
Août 2017